:::: MENU ::::

R2PLive

A global portal of R2P-related media articles for students, scholars, and civil society.

Assoiffer les populations innocentes : La guerre par d’autres moyens

North America

Assoiffer les populations innocentes : La guerre par d’autres moyens

«Contre la religion du profit, nous devons opposer la religion de la beauté, son pain vivant, son eau vive.»

Théodore Monodanthropologue

Mon attention a été attirée par un fait bizarre en ce sens qu’il n’obéit pas aux paramètres des guerres classiques, à savoir la destruction immédiate par le fer et par le feu. Cela s’apparente à une guerre qui tue en différé. Il s’agit d’assoiffer les peuples. Il est vrai que l’eau est devenue un enjeu géopolitique majeur. Dans le monde, l’eau est parfois considérée comme une véritable arme de guerre. La guerre de l’eau fait rage dans le monde. Alors que les réserves s’épuisent,  que le stress hydrique est prévu par les convulsions climatiques les États espèrent améliorer leur gestion de l’or bleu. D’une valeur inestimable, l’eau est devenue un bien extrêmement précieux à préserver pour les générations présentes et futures, notamment dans un contexte de réchauffement climatique. De plus en plus rare dans certaines parties du globe, elle est aussi une arme sur le plan géopolitique.

Les guerres de l’eau dans l’histoire

«L’histoire de l’humanité écrit l’universitaire Claire Koenig, est émaillée d’exemples, de toutes les régions du monde, illustrant l’utilisation de l’eau comme instrument ou cible lors de conflits. Nous n’en citerons que quelques-uns: en 596 av. J.-C., pour mettre fin à un siège interminable, Nabuchodonosor détruit une partie de l’aqueduc qui approvisionne la cité de Tyr. En 1503, lors de la lutte que mène Florence contre Pise, Léonard de Vinci et Machiavel ambitionnent de détourner le cours de l’Arno, pour couper Pise de son accès à la mer. En 1938, afin d’inonder les zones menacées par l’armée japonaise, Tchang Kaï-chek ordonne la destruction des digues sur une partie du fleuve Jaune, en Chine. En 1939-1945, les barrages de centrales électriques, considérés comme des cibles stratégiques, sont bombardés.

...

Pour l’article complet, cliquez ici

Comments are closed.